dimanche 20 mai 2018

Alice Baguet : "L'année du crabe - globules et raviolis" / "Après l'année du crabe"

*****  (2015, Ed. Vraoum !)
Le premier tome m'a laissée sur le derrière, tant j'ai eu l'impression d'accompagner Alice, l'auteure, tout au long de son récit.

C'est l'histoire d'Alice, 18 ans, à peine sortie du bac et en route pour les arts appliqués, mais qui rencontre en chemin Jean-Pierre.
 Qui ça ? Eh bien, J-P, le petit nom qu'Alice Baguet donne à son lymphome, un cancer du sang.

"Je me souviens très bien de mon premier jour d'examens à l'hôpital. C'était un jour où j'avais une culotte bien naze. [Que le sombre crétin qui a conçu les blouses d'hôpital se dénonce... Maintenant !]"




























A partir de dessins épurés, où Alice traîne un crabe orange, et sans langue de bois mais avec un humour inattendu, Alice Baguet nous ouvre son journal intime de jeune ado sympa, dingue de raviolis, et à qui ça arrive. 
"On peut savoir ce que tu fous avec ton écharpe ??Ben, tu sais, depuis que j'ai perdu mes cils, et mes sourcils, j'ai découvert que j'avais le pouvoir ... d'avoir froid aux paupières !"
Sur finalement une petite centaine de pages, nous partageons son quotidien, sa douleur, sa force, ses états d'âme, la chimio, l'hosto, les autres patients... et sa relation particulière avec son partenaire particulier, JP. 

A la fin, JP est vaincu. 

Et s'ensuit le deuxième tome "Après l'année du crabe" (2017).
Ce deuxième tome m'a paru moins désinvolte, si je peux me permettre ce mot, plus sérieux.
" Et enfin, les résultats.
- "Les analyses pratiquées confirment le diagnostic de rémission complète."
- Bon d'accord.
J'avais le sentiment étrange que ce n'était pas le résultat que j'attendais.
On peut pas réussir ses examens à tous les coups non plus."

Alice, guérie, est confrontée à une situation inattendue : l'absence de Jean-Pierre crée un vide auquel elle peine à s'habituer. Comment retrouver une vie normale du jour au lendemain après avoir passé ses journées aux côtés de JP, pendant huit mois.
C'est donc l'histoire de sa reconstruction, dans la douleur et pas simple. Mais "garanti 100% sans rémission."
J'ai vraiment énormément apprécié ces deux romans graphiques. Chapeau Alice, bon courage.

--> chronique "BD" et "ouvrages préférés"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...