lundi 21 mai 2012

Le silène, fleur des champs, s'épanouit au jardin

Le silène est en fleur.
Il s'agit dans le jardin du silène latifolia "compagnon blanc" que l'on trouve sur les chemins de rocailles, au bord des champs, et que je laisse s'épanouir à son aise dans le jardin. Y pousse aussi un autre silène, plus "miniature" (cf. photo du bas).

A noter que la coquelourde des jardins (silene coronaria) appartient au même genre "silène", mes coquelourdes ne sont pas encore en fleurs, mais leurs pieds me paraissent prometteurs.

Silène fané
(Ah le plaisir d'éclater la capsule !)
Il existe aussi en France le silène enflé (ou silène commun, ou silène vulgaris), "communément appelé "pétard" au Québec puisqu’il est amusant de le faire éclater en pinçant son orifice, pour emprisonner l'air, avant de le frapper brusquement sur le dos de l'autre main.
Blanche araignée (crabe) sur silène blanc

Pour la même raison, on l'appelle usuellement "pétarel" dans tout le sud de la France, ou cette salade est très régulièrement consommée au printemps, avant qu'elle ne fleurisse."

Ci-contre, une harmonie de blancs : araignée blanche sur blanc silène... (Cette petite araignée est une araignée crabe "misumena vatia" appelée ainsi en raison de la forme de ses pattes qui lui servent à capturer ses proies)

Le nom du genre est certainement lié au personnage de Silène, père adoptif et précepteur de Dionysos, toujours représenté avec un ventre enflé semblable aux calices de nombreuses espèces. (source : Wikipedia)

A noter : Le Silene nutans est localement menacé par l'anthropisation des paysages : l'urbanisation et la disparition des chemins ruraux, des sentiers pierreux, des zones herbeuses ou des fourrés au bord desquels le silène se plait à pousser.

Fut un temps où moi-même je considérais cette fleur comme une vilaine herbe, et lui réservais donc un vilain sort (shame on me)... avant de réaliser qu'elle était belle, solide, rustique et naturelle !
Chaque fin d'été, j'éclate les capsules et disperse les graines. Les silènes du jardin se marient particulièrement bien avec les grandes achillées ou le fenouil vaporeux, qui lui servent aussi de tuteur car c'est une fleur à très longue tige, qui finit souvent à terre au moindre coup de vent. (Gare cependant aux colonies de pucerons...)
  • Retrouvez toutes mes chroniques JARDIN sur ce blog



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...