dimanche 27 janvier 2019

Films du 2e semestre 2018 et le chouchou de l'année...

😀"Bohemian Rhapsody" de Bryan Singer (EU, 2018) avec Rami Malek, Ben Hardy (Roger Taylor), Gwilym Lee (Brian May), Joseph Mazello (John Deacon), Mike Myers (Ray Foster), Lucy Boynton (Mary Austin)
Oui ! fan de Queen depuis toujours ! Bien sĂ»r que j'ai kiffĂ© le film !!! et mĂȘme versĂ© ma larme Ă  la fin, grande sensible que je suis. Alors certes, des Ă©carts de ci-de lĂ  avec la rĂ©alitĂ© : F. tiltait quand des chansons apparaissaient en avance sur les vrais Ă©vĂ©nements., et n'a pas compris l'invention du split du groupe avant le Live Aid. Lui puriste, moi seulement fan !
En tout cas, remarquablement jouĂ© par Rami Malek, que je ne connaissais pas et qui maintenant incarne Freddie dans ma tĂȘte. D'ailleurs, Rami a racontĂ© dans une ITW que les groupes de rock l'invitent backstage comme s'il Ă©tait rĂ©ellement l'un des leurs. Bel hommage.
J'ai beaucoup aimé la séquence sur l'élaboration de Bohemian Rhapsody. Le clin d'oeil de Mike Myers. Brian May a annoncé une suite... j'ai hùte.
--> Voir mon billet sur Queen Live Part1 et Part2 et Bohemian Rhapsody sauce jamaĂŻcaine (cool !)

😁"Mon Ket" de François Damiens (Belgique, 2018) avec François Damiens, Matteo Salamone
Qu'est-ce que j'ai ri !!! Vu le film dans l'avion, impossible de m'empĂȘcher d'Ă©clater de rire. Ah ce François Damiens, vraiment gĂ©nial !!! Des scĂšnes tellement loufoques, et pourtant mettant en scĂšne de vraies gens car tournĂ©es en camĂ©ra cachĂ©e. Ça a donnĂ© de belles leçons d'humanitĂ© et des moments si incongrus. La scĂšne Ă  l'hĂŽpital avec l'infirmiĂšre, dans la salle d'attente, au bar-tabac pour acheter des clopes au gamin, avec les futurs beaux-parents... Ce film, il me le faut dans ma dĂ©vĂ©dĂ©thĂšque, aux cĂŽtĂ©s du PĂšre NoĂ«l est une ordure, des Visiteurs, de Monty Python SacrĂ© Graal, d'OSS 117, de Brice de Nice aussi j'avoue, voui... j'ai le rire facile !

😅 "El Clan" de Pablo Trapero (Argentine, 2015) avec Guillermo Francella, Peter Lanzani, Antonia Bengoetchea 
Dios Mio... Ce film est basĂ© sur une histoire vraie, c'est glaçant. Arquimedes Puccio, ancien des services secrets sous la dictature, poursuit tranquillement dans les annĂ©es'80 ses activitĂ©s de kidnappeur et assassin Ă  la chaĂźne. Tout cela dans sa villa, oĂč la famille vaque Ă  ses activitĂ©s pendant que les victimes hurlent au sous-sol. 
Et quand on apprend que ce tueur a fini par ĂȘtre libĂ©rĂ© de prison... pour devenir avocat... Bing.

😃  "Three Billboards Outside Ebbing, Missouri" de Martin McDonagh (GB/EU, 2017) avec Frances McDormand, Woody Harrelson, Sam Rockwell
Frances McDormand aussi percutante que dans Fargo. On n'est pas dans l'Amérique profonde, mais pas loin. Cette mÚre dont la fille a été violée et tuée part en guerre contre l'inertie de la police. Une guerre des mots, qui s'étale sur trois grands panneaux publicitaires qu'elle a loués à l'année.

😟 "I, Tonya" de Craig Gillespie (EU, 2017) avec Margot Robbie, Allison Janney, Sebastian Stan, Mckenna Grace
Je me souviens de cette lutte sur glace entre les AmĂ©ricaines Tonya Hardings et Nancy Kerrigan aux JO de 1994... Pas aimĂ© le film en raison des personnages dĂ©testables (Tonya, sa mĂšre, son mari... Grrrr.) MĂȘme si Tonya a eu une enfance difficile. Le film, trĂšs bien jouĂ©, m'a plombĂ©e par ce cĂŽtĂ© trop sordide.

😑 "Una mujer magnifica" (Chili, 2018). Bon, pourquoi pas... mais bien parce que le film est en espagnol. Sinon, l'intrigue n'est pas trop passionnante...ce qui rend le film longuet.

😊 "El desconocido" / "Appel inconnu" de Dani de la Torre (Espagne, 2016) avec Luis Tosar, Javier Guttierez, Goya Toledo
Thriller de bonne facture. Un banquier et ses deux enfants pris en otage Ă  distance avec une bombe dans leur voiture.

😊 "American Sniper" de Clint Eastwood (EU, 2015) avec Bradley Cooper, Sienna Miller
Bien aimé, un bon Clint. Grand film de guerre, autour de la vie de Chris Kyle, tireur d'élite, "The legend", à la frappe chirurgicale sur le front en Irak. Assassiné par un vétéran dérangé

😓 "The Revenant" d'Alejandro Gonzalez Inarritu (EU, 2016) avec Leonardo DiCaprio, Tom Hardy
Long, vraiment long. Bien interprĂ©tĂ© bien sĂ»r, mais dans le mĂȘme genre (survie dans le grand froid) mĂȘme si Ă  une Ă©poque diffĂ©rente, j'avais de loin prĂ©fĂ©rĂ© "Into the Wild" de Sean Penn

😏 "Carol" de Todd Haynes (EU, 2015) avec Cate Blanchett, Rooney Mara, Kyle Chandler
Délicieusement rétro, pour l'ambiance, les tenues, l'élégance de Cate Blanchett et le je ne sais quoi d'Audrey Hepburn chez Rooney Mara... Le scénario m'a semblé cependant surfait, me laissant une impression de déjà vu. Je ne suis pas sûre de bien me souvenir de ce film d'ici quelques années.

😃 "Tu ne tueras point" de Mel Gibson (EU, 2016) avec Andrew Garfield, Vince Vaughn, Sam Worthington
Grand spectacle bang boum boum, plein de sang, de tirs, de hurlements. Au milieu, un infirmier qui refuse de prendre les armes pour tuer, en accord avec sa religion, mais qui va en sauver des vies ! Allez, un film qui fait du bien, de temps en temps on ne va pas se priver.

😀 "Miracle en Alabama"/The Miracle Worker, d'Arthur Penn (EU, 1962) avec Anne Bancroft, Patty Duke
L'histoire vraie de la jeune Helen Keller, sourde muette aveugle et de son Ă©ducatrice elle-mĂȘme malvoyante, Anne Sullivan.
Les acteurs sont incroyables (chacune reçoit un oscar), l’histoire elle-mĂȘme incroyable et trĂšs touchante. La violence des rĂ©actions de la petite Helen est dĂ©stabilisante, le film ne laisse pas de marbre. Helen ne communique avec personne, hurle, se dĂ©bat, passe pour une dĂ©ficiente mentale. Son Ă©ducatrice fait preuve d'une patience et d'un dĂ©vouement fabuleux et parvient envers et contre tout (la famille notamment) Ă  faire sortir Helen de son carcan en l'Ă©veillant grĂące aux sens, toucher, odorat... TrĂšs beau film.

😏 "Bancs publics (Versailles rive droite)" de Bruno PodalydĂšs (France, 2009) avec B et Denis PodalydĂšs, Florence Muller, Hippolyte Girardot, Josiane Balasko, Claude Rich, Bruno Solo, Chantal Lauby, Nicole Garcia, Catherine Deneuve, Eric Elsomino, etc. / 86 acteurs !
J'avoue que... je me suis pas mal ennuyĂ©e au dĂ©but (trop fatiguĂ©e peut-ĂȘtre pour me concentrer). J'ai tenu grĂące Ă  la critique si enthousiaste de mon cher TĂ©lĂ©rama. Et j'ai finalement davantage apprĂ©ciĂ© le film aprĂšs avoir relu cette critique de Guillemette O. Ce film est comme le mistral gagnant de Renaud, il faut le laisser fondre et apprĂ©cier dĂ©licatement chaque instant, ce que je n'ai fait que rĂ©trospectivement.
Je retiendrai le souvenir des tribulations des poissons rouges, depuis les bureaux de l'entreprise depuis lesquels on aperçoit sur l'immeuble d'en face une banderole "Homme seul" qui pendouille d'une fenĂȘtre, jusqu'aux allĂ©es du magasin BricoDream qui, ayant perdu son "E" devient BricoDram... pour de vrai ! D'ailleurs, j'ai bien aimĂ© le rendu si rĂ©aliste de la vie dans les allĂ©es d'un magasin de bricolage. Allez, finalement, un bon film ! Mais Ă  voir l'esprit alerte...

😌  "Dear John" de Lasse Hallström (EU, 2010), avec Amanda Seyfried, Channing Tatum, Richard Jenkins, Henry Thomas
D'aprĂšs Nicholas Spark. Une bluette au dĂ©marrage trĂšs lent, boring mĂȘme... Ils sont jeunes, beaux, Ă  la plage, tombent amoureux pendant 15 jours puis John part faire la guerre, c'est un marine, et Savannah retourne Ă  la fac. Ils s'Ă©crivent des lettres... L'intĂ©rĂȘt du film, c'est l'Ă©vocation de l'autisme du pĂšre de John, sa relation particuliĂšre avec Savannah qui le comprend, elle-mĂȘme proche d'un gamin autiste.
Au-delà du film, j'ai découvert par hasard qu'Amanda Seyfried a adopté un australien shepherd, Finn, et je suis devenue fan de leurs photos de promenade, cùlins, jeux... Sacré binÎme.

😏"Monuments Men" de George Clooney (EU, 2014) avec Matt Damon, George Clooney, Cate Blanchett, Jean Dujardin, Bill Murray, John Goodman, Dimitri Leonidas
La seconde guerre mondiale sous un angle insolite, j'ai trouvé cela intéressant. Un petit groupe d'experts en art volant au secours des oeuvres dérobées par les nazis. Du bon grand spectacle. What else ?

😐 "Lessons in Love" / "Words and Pictures" de Fred Schepisi (EU, 2015) avec Clive Owen, Juliette Binoche, Keegan Connor Tracy
Ok pour la découverte de Juliette Binoche peignant de vrais tableaux, car elle est tellement polyvalente et brillante notre Juliette, mais sinon le film est sans plus... On a peine à accrocher à ce soit disant défi entre l'art par les mots et l'art par les images.


Globalement, mon coup de đŸ’“de l'annĂ©e 2018 est un film de 2014 dĂ©couvert seulement cette annĂ©e: 

😍😁😍"Only lovers left alive" de Jim Jarmusch (EU, 2014) avec Tilda Swindon, Tom Hiddleston, Mia Wasikowska, John Hurt, Anton Yelchin, Jeffrey Wright, Slimane Dazi, Maxence Herrmann, Yasmine Hamdan
Un film d'une beautĂ© absolue ! Mon coup de coeur de l'annĂ©e !!!!!
Tout y est : l'image, le jeu des acteurs, la musique, l'histoire, Les balades ente Detroit et Tanger, la nuit, un peu le jour, surtout la nuit...la poésie, les références littéraires (Lord Byron, Mary Shelley...). Tout. Une pépite.



Et mon film chouchou de 2017, c'est le MAGNIFIQUE, MERVEILLEUX...
😍😁😍 "Sugar Man" 
racontant l'histoire vraie et incroyable du chanteur guitariste Sixto Rodriguez, devenu star sans le savoir Ă  l'international (Cuba le vĂ©nĂ©rait sous le manteau) et qui, faute de trouver le succĂšs chez lui aux Etats-Unis, devient ouvrier du bĂątiment. 
Puis, un beau jour, l'une de ses filles dĂ©couvre grĂące Ă  Internet que la musique de son pĂšre est cĂ©lĂšbre dans le monde. Le film retrace l'enquĂȘte sur les traces de Sixto. Passionnant. 
Je suis maintenant une des nouvelles fans de ce musicien, qui a Ă©tĂ© par la suite recontactĂ© (pris d'assaut) par les producteurs pour retourner sur scĂšne. J'avais lu dans Rolling Stone ou TĂ©lĂ©rama que son concert Ă  Paris avait Ă©tĂ© un dĂ©sastre, Sixto Ă©tant trop soĂ»l pour tenir la scĂšne... Quel chamboulement dans sa vie qu'une cĂ©lĂ©britĂ© subite des dĂ©cennies plus tard.


--> Cf. ma petite chronique "cinoche"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...